La Présidente

Nos Réf. : JM/BG/070508/2413-38071
(A rappeler dans toute correspondance, merci)

 

Cher Monsieur,

Vous trouverez ci-joint les réponses à votre mémorandum.

1) Etes-vous partisan de la signature d'un accord culturel entre les régions. Quelles limites y mettriez-vous ?

Le cdH ne peut être que partisan de la signature d'un accord culturel vaste et complet entre les deux grandes Communautés du pays. La culture francophone doit pouvoir s'épanouir en Flandre comme la culture Flamande doit pouvoir s'exprimer dans la partie francophone du pays. Il est en effet assez affligeant que nous puissions signer des accords culturels avec beaucoup de pays dans le monde mais que nous soyons incapables d'en mettre un en place entre nous.

Une coopération culturelle approfondie doit être un élément essentiel du fédéralisme belge. Il importe de triompher des complexes de supériorité ou d'infériorité du passé pour aller vers un dialogue respectueux des richesses culturelles de chacun. Les Francophones doivent faire un réel effort de découverte de la culture du nord du pays. La Flandre quant à elle doit oublier sa peur d'une "invasion" francophone pour accepter l'existence d'une vie culturelle francophone qui n'aucune prétention à la domination ou à l'hégémonie.

2) Etes-vous disposé à exiger que soient accordés les moyens financiers nécessaires à la poursuite des activités culturelles francophones en Flandre ?

Les règles de l'Etat fédéral belge ne permettent pas à la Communauté française de financer directement des activités culturelles en Flandre. Un accord de coopération culturelle entre les deux Communautés pourrait mettre fin à cette situation, chaque Communauté étant autorisée à développer des activités culturelles de l'autre côté de la frontière linguistique. De même, dans le cadre d'un nouveau round de négociations institutionnelles, dont nous ne sommes absolument pas partisans, ce sujet pourrait être mis sur la table par les francophones face aux revendications flamandes.

3) Avez-vous des propositions particulières à mettre sur la table de négociations quant au maintien d'une vie culturelle francophone en Flandre ?

Actuellement, une bonne partie de la culture est diffusée par les media audiovisuels. Le cdH trouve assez regrettable que les télédistributeurs n'assurent pas, dans leur offre de base et sur l'ensemble du territoire de la Belgique, la diffusion de toutes les chaînes belges, tant francophones que flamandes. L'accès aux programmes diffusés dans l'autre communauté peut être un élément du renforcement du dialogue communautaire auquel nous sommes attachés.

De même, dans le cadre d'un accord de coopération culturel, il est important d'assurer la présence dans les bibliothèques publiques des ouvrages publiés au sein de l'autre Communauté. Les Flamands pourraient ainsi découvrir la richesse de la vie littéraire francophone en Belgique et vice-versa.

Restant à votre disposition, je vous prie d'agréer, cher Monsieur, l'expression de ma meilleure considération.

 

 

Joëlle MILQUET