Nouvelles de Flandre
L'enseignement français en Flandre

Dans le souci de pouvoir proposer aux familles françaises résidant à l'étranger, un enseignement similaire à celui dispensé en France, l'Agence pour l'Enseignement à l'Etranger propose un réseau de plus de 400 établissements répartis dans 125 pays. Ces écoles ont pour vocation de prolonger à l'étranger, pour les 80.000 jeunes français qui les fréquentent, le service public d'éducation tout en mettant un accent tout particulier sur l'ouverture aux autres langues et aux autres cultures. Elles contribuent aussi, en scolarisant 160.000 enfants étrangers, au rayonnement culturel de la France. Bien entendu, elles font l'objet d'une procédure d'homologation attestant de leur conformité aux programmes, aux objectifs et aux règles d'organisation applicables en France.

Ce réseau d'établissements compte non seulement une école à Bruxelles mais également deux en Flandre : à Anvers et à Gand.

Le Lycée français Jean Monnet, crée en 1900 et situé depuis 1965 à Uccle, compte environ 800 élèves depuis les classes maternelles jusqu'au baccalauréat. L'école a mis en place un projet pédagogique particulier pour faciliter la scolarisation de sa population composée de 70% de Français et de 20% d'enfants étrangers, de 50 nationalités différentes. Ainsi, une section étrangère anglaise est ouverte pour les enfants bilingues et un cours de français langue étrangère est proposé aux enfants devant approfondir leurs bases de la langue française.

En Flandre, c'est à Gand qu'est fondée en 1889 la première école. Suivront en 1901 le « lycée d'Anvers » et en 1914, le « collège Marie-José » réservé aux jeunes filles. Les fondateurs sont en général des industriels, des commerçants, des enseignants universitaires, tous animés par le désir d'une indépendance à l'égard des autorités philosophiques de l'époque qui sont majoritairement catholiques.

Situé dans une vaste maison de maître totalement rénovée, le Collège français de Gand offre un enseignement proche de l'enfant. Un cadre familial, de petites salles de travail, des effectifs réduits permettent un enseignement très individualisé. L'école accueille une quarantaine d'enfants en sections maternelle et primaire. Malheureusement pour cette rentrée scolaire le Collège n'est plus en mesure d'ouvrir ses classes de secondaire faute de moyens financiers. Cet établissement attache également une grande importance à l'ouverture à la culture de la région dans laquelle elle est implantée et propose dès le C.P. (1ère primaire) des cours de néerlandais. Les élèves entretiennent aussi une correspondance et des échanges avec une école de Gand.

Au Lycée français d'Anvers, où l'on compte environ 200 enfants, il est par contre possible de fréquenter l'enseignement français de la maternelle à la 3ème année de Collège en enseignement direct. Le Lycée, de la seconde à la terminale, quant à lui, ne peut être suivi qu'en collaboration avec le CNED (centre national d'enseignement à distance) avec les orientations S (études scientifiques), ES (sciences économiques et sociales) et L (études littéraires). Dans le même souci d'accès à la culture flamande, des cours de néerlandais sont dispensés aux petits dès la grande section de maternelle.

Toutes ces écoles, nous l'avons dit, sont destinées aux enfants français mais également accessibles aux autres enfants qui désireraient suivre un enseignement en français pour autant que les parents puissent prendre en charge les frais inhérents à un tel type d'enseignement.

 

Anne-Françoise COUNET

Pour plus d'informations:

Collège français de Gand,
Blaisantvest 70, 9000 Gent,
tél: 09.225.89.35

Lycée français d'Anvers,
Lamorinièrestraat 168a, 2018 Anvers,
tél: 03.239.18.89

Lycée français Jean Monnet,
Avenue du Lycée français 9, 1180 Bruxelles,
tél: 02.374.58.78


Copyright © 1998-2002 A.P.F.F.-V.B.F.V. asbl
Secrétariat: Spreeuwenlaan 12, B-8420 De Haan, Belgique
Téléphone: +32 (0)59/23.77.01, Télécopieur: +32 (0)59/23.77.02
Banque: 210-0433429-85, Courriel: apff@dmnet.be
Site: http://www.dmnet.be/ndf